Le jour où A. Amezua s’est fait recaler « quoique naturalisé Français »

Notre Grandeur me permettra de lui dire que, dans ma conviction, l’approbation de ce projet soulèvera des difficultés. M. le Ministre craindra de voir renouveler les objections qui se sont déjà produites lorsque des travaux ont été confiés à un facteur dont vous connaissez le nom, qui est d’origine étrangère quoique naturalisé Français.

En outre, M. Amezua n’a pas encore fait ses preuves en France et il ne paraît pas offrir à l’Etat des garanties suffisantes.

ou la candidature malheureuse du facteur d’orgue Aquilino Amezua pour la fourniture d’un orgue d’accompagnement pour la cathédrale de Perpignan, finalement construit par Aristide Cavaillé-Coll en 1875.

Source : Archives nationales, F/19/7818.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s