Actions de grâce

L’évêque de Grenoble, suite à l’approbation d’un devis de travaux pour la cathédrale par le ministère (19 novembre 1841) :

Votre administration ne cessera de nous être chère, & le nom de M. Martin du Nord* sera inscrit dans les archives de l’Evêché & dans les registres de l’Eglise cathédrale ».

*Nicolas Martin-du-Nord est alors ministre de la Justice et des Cultes.

Source : Archives nationales, dossier de travaux de la cathédrale de Grenoble, F/19/7712.

Publicités

tmp_27235-20150312_162659-1168691746

tmp_27235-20150312_162706-11818902202
Sur un oeillet en carton d’une boîte d’archives, le trip d’un archiviste retrouvé au fond d’une boîte. Echo aux Archives de la Planète d’Albert Kahn.

Personnellement je laisse plutôt des traces d’ADN dans les fonds, genre vestiges de coupures de papier aux doigts, voire une ou deux gommes ou moignon de crayon à papier jamais retrouvé.

Et vous, quelles traces laissez-vous dans vos fonds d’archives, ou avez-vous trouvé ?

L’archiviste laisse des traces