Une cathédrale moche

Le mot n’est pas lâché, mais le propos explicite… Jugez plutôt :

Cet édifice est sans valeur au point de vue de l’art ; dépourvu de style architectural dans l’ensemble des façades aussi bien que dans les détails, il est emprunt au plus haut degré du mauvais goût qui dominait à l’époque de sa construction. Rien dans la disposition du plan ne rachète la pauvreté des façades. Il n’a d’autre mérite que son étendue.

Source : Archives nationales, F/19/7757, 
rapport de l’architecte diocésain Théodore Olivier sur la cathédrale de Montauban, 1850.

Publicités

Ces affreux bâtiments modernes…

Rien de nouveau, en fait…

…peu à peu [après la restauration de la sacristie], notre cathédrale reprend son aspect extérieur primitif grâce aux soins intelligents de nos architectes diocésains.
Malheureusement faut-il qu’un affreux bâtiment dépare ce chef d’oeuvre. C’est cette insignifiante construction moderne [salle capitulaire] qui relie le côté ouest de la sacristie à la grosse tour et qui non seulement aveugle deux belles fenêtres de la sacristie actuellement murées, mais encore enlève la vue de deux chapelles rayonnantes.

décembre 1895, Le Mans

Source : Archives nationales, F/19/7734