Restaurons la cathédrale !

Mais si les lourdes charges de l’état ne lui permettent pas d’entreprendre cette œuvre nationale nous sommes persuadé qu’en faisant un appel au patriotisme, à la piété et à l’amour des arts ; tous les hommes de cœur s’empresseront, comme au Moyen-âge d’apporter leur obole pour conserver le temple que leurs pères de l’ancienne France ont su élever à la gloire de Dieu.

Conclusion du rapport-projet de restauration de la cathédrale de Reims, par l’architecte Jean Jacques Arveuf, 1849.

Source : Archives nationales, F/19/7838.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s