De la gestion de la question sociale

F/19/7813
Périgueux, mai 1827
« La saison est favorable pour les travaux, si l’on ne se hatait d’ne profiter, les réparations et constructions pourroient en souffrir. Les ouvriers deviendroient plus rares parce qu’occupés à d’autres ateliers. Il serait difficile de les détacher. Souvent même il arrive que les maîtres maçons et quelquefois les entrepreneurs ne sont pas fachés que les travaux à la charge du gouvernement soient retardés jusqu’aux approches de l’hiver, parce qu’ils ont les ouvriers à meilleur compte et qu’ils emploient la belle saison pour les particuliers qui se gardent bien de faire travailler dans la saison des pluies.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s