De la gestion de la question sociale

F/19/7813
Périgueux, mai 1827
« La saison est favorable pour les travaux, si l’on ne se hatait d’ne profiter, les réparations et constructions pourroient en souffrir. Les ouvriers deviendroient plus rares parce qu’occupés à d’autres ateliers. Il serait difficile de les détacher. Souvent même il arrive que les maîtres maçons et quelquefois les entrepreneurs ne sont pas fachés que les travaux à la charge du gouvernement soient retardés jusqu’aux approches de l’hiver, parce qu’ils ont les ouvriers à meilleur compte et qu’ils emploient la belle saison pour les particuliers qui se gardent bien de faire travailler dans la saison des pluies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s