Météo et paix sociale

Le 29 décembre 1858, les travaux d’agrandissement de la cathédrale Saint-Pierre de Montpellier sont suspendus… du fait des gelées.
Quelques mois plus tard :

Le temps, cette année, a été, dans notre pays, si exceptionnellement beau que nous voilà arrivés au 3 septembre sans une goutte de pluie.

Résultat, les travaux ont avancé sans interruption et les crédits financiers de l’année sont épuisés. Il faut donc congédier les ouvriers…

Sauf que cela risque d’être dangereux pour la paix sociale :

c’est là une situation à laquelle il faut absolument parer, si nous ne voulons pas donner un champ libre à toutes les malveillantes suppositions de nos esprits méridionaux

Bref : il faut occuper les bras de ces sudistes au sang chaud, sous peine de faire face à une ébullition politique des cerveaux désœuvrés…

Source : Archives nationales, travaux de restauration de la cathédrale de Montpellier, F/19/7761.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s