Lire rend malade

wpid-wp-1446107802349.jpeg

On savait bien que les livres, c’était dangereux !

Reste de l’affiche : « de ne pas donner leur linge non désinfecté à laver aux blanchisseurs ou aux lavoirs publics. La transmission de la maladie se faisant par la desquamation (dépouillement) de la peau.

Source : Archives de Boulogne-Billancourt, 3 Fi 2899, années 1930.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s