Généalogie d’un papier peint

Sous le papier peint jaune, les strates de quasiment un siècle d’habitat et de décors muraux. Le jaune a succédé au blanc avec contour bleu marine, qui a lui-même remplacé un truc couleur sable orangé. Le plus coriace, c’est celui d’origine, à même le plâtre. Des motifs à dominante rouge, avec beaucoup de fleurs, des personnages plus ou moins asiatiques, des perroquets, des chevaux et des kiosques, et sur les contours. Avec un peu de chance, il sera peut-être possible de tomber sur les catalogues du fabriquant…

tmp_20653-IMG_20150402_2033441714969440 tmp_20653-IMG_20150402_203449-1083087415 tmp_20653-IMG_20150402_2034101908117929 tmp_20653-IMG_20150402_203518525709455 tmp_20653-IMG_20150402_203545-476283706 tmp_20653-IMG_20150402_2036551288669522
En écho : L’âge d’or du papier peint est dans Gallica, sur Orion en aéroplane

Un commentaire sur « Généalogie d’un papier peint »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s